Bon à savoir

Speed pedelec : que raconte la loi ?

il y a 8 mois | Maxime Herion

Pouvant atteindre la vitesse de 45 km/h, le speed pedelec est le plus rapide des vélos électriques disponibles dans le commerce. Son utilisation dans notre pays est toutefois régie par un cadre légal… qui n’est pas toujours clair !

En Belgique, on distingue deux types de vélos à pédalage assisté électriquement. D’abord, ceux limités à 25 km/h, assimilés à des bicyclettes classiques et donc assortis d’aucune règle particulière. Puis, les modèles roulant au-delà de cette vitesse : les « speed pedelecs » parmi lesquels les 2-roues de la marque suisse Stromer, leader du marché. 

Immatriculation exigée

Réservés aux détenteurs d’un permis de conduire B (auto) ou AM (cyclomoteur), et donc accessibles dès l’âge de 16 ans, les speed pedelecs se démarquent des autres vélos par le fait qu’ils doivent disposer d’un certificat européen de conformité et être immatriculés. Autrement dit, après l’achat, il faut qu’ils soient inscrits à la DIV et munis d’une petite plaque d’immatriculation (10 x 12 cm) permettant de les distinguer. Mais ce n’est pas tout : le port du casque est obligatoire, ce qui semble évident vu les vitesses atteintes !

Une législation stricte

Considéré comme des cyclomoteurs de classe P, les speed pedelecs peuvent circuler sur route là où la vitesse est limitée à 50 km/h pour tout le trafic. Et ce, même si ladite route est bordée d’une piste cyclable. Mieux : les speed pedelecs peuvent y rouler à deux de front (côté à côte). Par contre, si la limitation des 50 km/h n’a pas cours sur la chaussée, que des vitesses supérieures y sont autorisées, alors les speed pedelecs doivent impérativement emprunter la piste cyclable. Sauf que… sont interdits aux vélos roulant à 45 km/h les trottoirs et les pistes cyclables « mixtes », reconnaissables à leur panneau bleu et rond reprenant les silhouettes d’un cycliste ET d’un piéton. Subtile et difficilement compréhensible, non ? A contrario, les speed pedelecs peuvent prendre à contresens les rues à sens unique dotées du panneau additionnel ‘P’. A cette vitesse, cela peut surprendre… mais, pour autant, les propriétaires de speed pedelecs sont bien les derniers à s’en plaindre ! 

Attention à l’assurance

Si l’utilisation d’un speed pedelec vous tente, sachez enfin qu’il n’est pas soumis à l’obligation d’une assurance spécifique en RC. Cependant, le cadre législatif est assez flou et il vaut mieux vérifier ce que votre assurance familiale prévoit pour la pratique du vélo, car votre responsabilité peut être engagée en cas d’accident. Mieux vaut le savoir !
 

Des vélos bienvenus sur la chaussée principale même quand il y a une piste cyclable, mais à certaines conditions.

Mots-clés: Bon à savoir Eco-tips
Speed pedelec : que raconte la loi ? | MobilityLife

Notre sélection d'annonces